Congrès Culture Presse : une édition réussie dans un contexte encore incertain

Les marchands de presse élus au sein de Culture Presse ont tenu leur Congrès la semaine dernière.

J’ai pu leur dresser un état précis de la situation qui domine la filière presse depuis la fin de l’année 2017, sur la base des différentes discussions que nous avons eues en amont avec les parlementaires et le ministère de la Culture

Si le Tribunal de commerce a homologué le protocole de conciliation entre Presstalis et ses créanciers, pour autant tout reste à faire, et sa réforme en profondeur ne se fera pas sans douleur. La loi fondatrice de notre système de distribution est en passe d’être amendée. Jusqu’où ira la réforme et comment transformera-t-elle notre façon de faire du commerce ? 

Là aussi, nous avons étudié tous les scénarios ; et le Congrès m’a permis d’exprimer devant la profession notre positionnement sur la loi Bichet, à travers une motion, votée à l’unanimité. En deux mots, nous émettons les plus grandes réserves sur une totale dérégulation du niveau 3. Nous nous opposons au référencement (soit le choix de la totalité des titres), tandis que nous sommes favorables à un véritable assortiment, déjà prévu dans la loi de 2015, en adéquation avec le linéaire disponible. Enfin, nous souhaitons que soit défini le périmètre des titres dont l’accès au réseau est garanti dans le cadre de la loi.

Daniel Panetto,
Edito de la quotidienne du 26 mars.