Fabienne Lauzent, présidente départementale du Vaucluse

Fabienne Lauzent

Élue en février 2016 dans le Vaucluse, cette ex-sportive de haut niveau est sur le pont pour veiller au bon approvisionnement de la presse chez ses confrères et expliquer l’action de Culture Presse.

Ex-handballeuse de haut niveau – dix-sept ans durant, elle a joué en 1re division et parcouru à ce titre l’Europe, toujours accompagnée d’un livre ou d’un magazine –, Fabienne Lauzent a ouvert un presse-tabac-FDJ le 1er avril 2007.

En juin 2016, elle a transféré son activité pour la diversifier en acquérant un café-PMU-snack-restaurant à L’Isle-sur-la-Sorgue. Paradis des chineurs, cette ville de 20 000 habitants est "la troisième plateforme européenne de commerce d’antiquités, derrière Londres et Paris", se félicite Fabienne Lauzent.

Une formation obligatoire

Elle a mis le pied à l’étrier "grâce une formation obligatoire très intéressante, qui [m]’a permis de rendre un service optimal à mes clients dès le début. C’est essentiel pour pouvoir bien les conseiller et obtenir des retours positifs. Cela m’a incitée à développer la commande au numéro, qui fidélise. Aujourd’hui, j’attends beaucoup du partenariat que Culture Presse (ex-UNDP) a noué avec ViaPresse pour que nous puissions proposer des abonnements nous aussi". Celle qui s’est longtemps investie pour une association aidant les “enfants en handicap social” le repète, "notre métier, c’est du service à la personne".

Avec sa sœur et quatre salariés, elle anime son commerce de 120 m² en accordant un soin particulier à la presse, dont les ventes ont progressé sept années durant – c’est plus dur aujourd’hui à cause de la concurrence d’un rayon intégré. Pas de quoi désarmer cette éternelle optimiste. "J’anime mon magasin autour de thématiques. En ce début novembre, j’expose en pleine page les publications ayant trait aux fêtes de fin d’année (Cuisine, Loisirs Créatifs, Décoration…). Quant à l’îlot central, il est dédié à l’actualité : cette semaine, l’élection présidentielle américaine est à l’honneur. Ici, la presse n’est pas poussiéreuse ! Mes clients sont parfois un peu déboussolés par ces changements réguliers de positionnement, mais cela maintient en éveil leur curiosité et nous les accompagnons."

Une communication fluide

Dans le Vaucluse aussi, les marchands de journaux ont de quoi être un peu déboussolés. Depuis le 25 octobre, la plateforme régionale Presstalis de Marseille les approvisionne via le quotidien régional La Provence, avec lequel la messagerie a noué un partenariat. "Les premiers jours, la transition a été chaotique. Mais en une semaine, les choses se sont déjà améliorées, d’autant que je remonte régulièrement les difficultés rencontrées à mon interlocuteur de la plateforme régionale, qui sait rectifier le tir. Bref, la pilule passe plutôt bien. La communication est fluide, même si certains confrères sont réfractaires au changement. Et puis les commerciaux de Presstalis sont bel et bien sur le terrain pour nous accompagner dans cette période forcément un peu mouvementée."

Bien que tous ces changements lui donnent beaucoup de travail, Fabienne Lauzent est satisfaite de son investissement au sein de Culture Presse. "Je suis au plus près de mon métier et ce mandat me permet de mieux comprendre les rouages de la distribution. Et puis Culture Presse a obtenu de vraies avancées, comme la hausse de notre rémunération et l’exonération de la CET, la Contribution économique territoriale."

Toujours en mouvement, Fabienne Lauzent veut bientôt mettre en ligne une page Facebook UNDP-Vaucluse et un blog, pour mieux faire partager la stratégie et les actions de son organisation professionnelle, "au sein de laquelle un esprit de solidarité règne. Je me sens bien épaulée", conclut-elle.

Dorothée Duparc

Bio Express

Études : BTS de secrétariat de direction.

1969 : naît à Sorgues (84).

1995-2000 : travaille dans plusieurs sociétés comme attachée de direction.

2000-2007 : anime l’association au bénéfice “d’enfants en handicap social”.

2007 : ouvre un presse-tabac à L’Isle-sur-la-Sorgue (84).

2016 : élue présidente UNDP (Culture Presse) du Vaucluse.