Edito de Daniel Panetto : "Retour sur l'année écoulée"

Chère consœur, cher confrère,

Nous fêtons Noël dans quelques jours : une période habituellement décisive pour nos commerces. Je vous espère tous très occupés dans vos magasins !

L’occasion pour moi de revenir sur l’année écoulée, qui aura été éprouvante pour notre réseau. C’est peu de dire que la crise sanitaire et ses confinements successifs, ainsi que la crise de la distribution marquée par la liquidation des Sad puis la faillite de Presstalis, nous auront lourdement impactés. Pour l’instant, j’estime que notre réseau a perdu un millier de points de vente. C’est 1 000 de trop. Evidemment, sans les aides négociées, la situation aurait été bien pire.

Je retiendrai malgré tout de cette année 2020 que nos commerces de presse ont été considérés comme essentiels à la vie de la Nation. Ça n’est pas rien, et peu d’activités ont eu ce privilège obtenu grâce à l’action de Culture Presse ! Pouvoir rester ouverts, continuer à faire du commerce aura permis à nombre d’entre nous de sauvegarder un équilibre financier, de maintenir un lien commercial avec la clientèle, et de garder un équilibre personnel en pouvant continuer à travailler, se déplacer et voir du monde…

Pour le produit que nous aimons et vendons, cette ouverture aura permis à la presse de rester accessible à tous. C’est notre honneur, comme marchands de presse, d’avoir permis à la vie démocratique de notre pays, au débat d’idées et à la culture imprimée de se maintenir quoi qu’il nous en coûte.

Cette Quotidienne prend quelques congés pour la fin d’année et reparaîtra le lundi 4 janvier. En attendant de vous retrouver, je vous souhaite, au nom de Culture Presse et de tous ses élus et collaborateurs, d’excellentes fêtes !