Jean-Philippe Colombier, président de la région Nord-Ouest

Jean-Philippe Colombier

Quitter son poste de directeur à presque 50 ans après 30 ans passés dans la  même entreprise, pour se mettre à son compte et reprendre un commerce de presse, cela ferait peur à la plupart des gens.

Mais en 2009, parce qu’il ne se reconnaissait plus dans les méthodes de gestion de sa société, Jean-Philippe Colombier a sauté le pas. "Je marche à l’affect et je fonctionne à l’humain", affiche tout de go le commerçant qui, avec cette reconversion, cherchait "un métier qui bouge, avec du contact, et beaucoup de clients".

Ce nouveau métier, Jean-Philippe Colombier l’avait peut-être en fait en lui dès le départ. Dans les années 70, alors que ses parents, cordonniers à Argentan (Orne), ne pouvaient partir en congés, la propriétaire de la Maison de la Presse voisine avait proposé de faire travailler le jeune garçon pour l’occuper. Il y aidera pendant quelques années, jusqu’à ses 14 ans. "J’y ai appris le contact, les encaissements, les bases du métier… à l’époque, ça dépotait ! Après, je suis resté un grand consommateur de presse", se souvient Jean-Philippe Colombier. Il y a dix ans donc, début d’une nouvelle vie professionnelle. Avec son conjoint Marc, il reprend un Mag Presse de 100 m² dans une galerie commerciale de Rennes, qui voit passer entre 700 et 1 000 clients par jour. Avec quelque 3 500 titres sur 325 mètres linéaires développés, le commerce fait figure de référence dans l’offre de presse de la métropole bretonne.
Son arme secrète ? Une nouvelle fois, ses qualités relationnelles. "Dans ce métier, il y a une part d’humain et de lien social. Souvent, nous sommes les seuls à qui des personnes âgées vont dire bonjour de toute la journée", résume-t-il. Ces qualités humaines, Jean-Philippe Colombier a aussi voulu les mettre au service de ses confrères, en adhérant à Culture Presse à partir de 2010 et en y gravissant là aussi les échelons, jusqu’à devenir président de la région Nord-Ouest.
"Si je peux aider, rien qu’un peu, à unifier et faire avancer le métier, je serai heureux comme tout", assure l’élu, qui insiste sur son ancrage sur le terrain. "Dans notre métier, l’information est descendante. Je veux m’attacher à faire remonter les informations tout en donnant un coup de main aux collègues, les appuyer avec des conseils pratiques", explique-t-il.
Parmi ses incontournables, ExpoPresse, où il entre en contact avec un maximum de fournisseurs et éditeurs, et le congrès national de Culture Presse. Alors qu’il vient de prendre la présidence de la nouvelle région Nord-Ouest de Culture Presse, Jean-Philippe Colombier est plus motivé que jamais. "Je n’ai aucun regret de ma première vie, et je n’ai aucun regret de ma deuxième vie ! Je m’éclate dans mon métier et, vu le retard de certaines de nos structures, il  m’a fait rajeunir de dix ans", s’amuse le commerçant. Une véritable cure de jouvence !

Sarah Benayoun

Bio Express

Novembre 1960 : Naissance à Argentan (Orne)
Juin 1980 : Intègre une société de distribution de boissons en tant que manutentionnaire, puis progresse jusqu’à devenir directeur de la filiale de Cherbourg
Août 2009 : Reprend son commerce de presse à Rennes (Ille-et-Vilaine)
Octobre 2011 : Est élu vice-président départemental Culture Presse.
Octobre 2013 : Est élu président de la région Ouest Culture Presse. Est réélu en octobre 2016 et octobre 2019.